Message from Michael Wernick / Message de Michael Wernick

Today, as I retire from the Public Service, I want to express my gratitude to colleagues, past and present. For almost 38 years I have had the very good fortune to work in jobs that have been stimulating and rewarding alongside wonderful people.

You have heard a lot from me over the past three years, so I will be brief today. You can look up dozens of speeches, interviews and parliamentary committee appearances, as well as the four annual reports I have sent Canadians about their Public Service. I am proud to have served as the 23rd Clerk, and I have loved to tell your stories—to remind Canadians how their world-class Public Service supports the governments they elect and works to enhance our security, prosperity and inclusiveness.

What we do matters—a lot. A non-partisan public service, guided by values, fueled by evidence and science, and driven by a never-ending quest to learn, adapt and renew is essential to the success of this amazing country.

I am grateful for a career that took me to every province and territory more than once, and allowed me to see us as others around the world see us. I have had opportunities to engage on just about every facet of public policy and public administration and had a chance to work closely with ministers and prime ministers. None of this journey was alone. Through it all I have benefited from the support and collegiality of public servants with the same passion for making Canada and the world just a bit better. I am grateful to all of them, and to those in other governments and other walks of life who have also contributed to shaping our country.

I have great confidence that the Public Service is in good hands and that you will rise to the many challenges and even greater opportunities of the months and years ahead. Stand up for your values and look after each other. The world needs more Canada, and Canada needs you. I wish you well.

Michael Wernick
Clerk of the Privy Council and Secretary to the Cabinet

 

Aujourd’hui, jour de mon départ à la retraite, je tiens à exprimer ma gratitude envers mes collègues, anciens et actuels. Pendant près de 38 ans, j’ai eu la chance inouïe d’occuper des fonctions stimulantes et enrichissantes aux côtés de gens formidables.

Vous m’avez souvent entendu parler au cours des trois dernières années, alors je serai bref aujourd’hui. Vous pouvez consulter mes dizaines d’allocutions, d’entrevues et de comparutions devant les comités parlementaires, ainsi que les quatre rapports annuels que j’ai transmis aux Canadiens à propos de leur fonction publique. Je suis fier d’avoir été le 23e greffier, et j’ai adoré faire connaître vos histoires pour rappeler aux Canadiens que leur fonction publique de calibre mondial soutient les gouvernements qu’ils élisent, tout en s’efforçant d’améliorer la sécurité, la prospérité et l’inclusivité.

Nous jouons un rôle très important. Pour assurer la réussite de notre merveilleux pays, il nous faut une fonction publique non partisane, fidèle à ses valeurs, fondée sur des faits et des données scientifiques, et motivée par une quête insatiable d’apprendre, de s’adapter et de se renouveler.

Je suis reconnaissant d’avoir mené une carrière qui m’a permis non seulement de découvrir toutes nos provinces et tous nos territoires plus d’une fois, mais aussi de comprendre comment les autres populations dans le monde nous perçoivent. J’ai eu l’occasion d’explorer pratiquement chaque facette de la politique et de l’administration publiques, en plus d’avoir eu la chance de travailler de près avec les ministres et les premiers ministres. J’ai toujours été bien accompagné tout au long de ma carrière. Dans mon parcours, j’ai bénéficié du soutien et de la collaboration de fonctionnaires qui partageaient ma passion de rendre le Canada et le monde un peu meilleurs. Je les remercie tous, de même que les gens au sein des autres gouvernements et des autres milieux qui ont aussi contribué à façonner notre pays.

Je suis convaincu que la fonction publique est entre de bonnes mains, et que vous saurez relever les nombreux défis et saisir les occasions exceptionnelles qui se présenteront au cours des mois et des années à venir. Défendez vos valeurs et veillez les uns sur les autres. Le monde a besoin de plus de Canada, et le Canada a besoin de vous. Mes meilleurs vœux vous accompagnent.

Michael Wernick
Greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet